OFFRE DE FEVRIER : - 20 % dès 60 € jusqu’au 26/02
  • picto telephoneCommandez par téléphone au 02 28 03 14 77
  • picto camion Livraison gratuite dès 70€ d'achat

DÉCOUVREZ LES BIENFAITS DE LA VITAMINE D

Blog santé vitamine D

La vitamine D, qu'est-ce que c'est ?

La vitamine D regroupe plusieurs substances dont les deux plus courantes sont la vitamine D2 (ergocalciférol) et la vitamine D3 (cholécalciférol). La vitamine D2 est produite par les végétaux alors que la vitamine D3 d’origine animale est produite par la peau sous l’action des rayons ultraviolets B.

  • La vitamine D participe au métabolisme du calcium et du phosphore. Le maintien d’un taux de calcium suffisant dans le sang permet d'assurer :

    • Une minéralisation optimale des tissus, notamment os, cartilage et dents.
    • Une contraction musculaire efficace.
    • Une bonne transmission nerveuse.
    • Une coagulation adéquate.
  • La vitamine D est impliquée dans la régulation hormonale.
  • La vitamine D permet le maintien à l’état physiologique du système immunitaire.
  • La vitamine D contribue également au maintien à l’état normal de la division cellulaire.
Les grandes fonctions de la vitamine d : Métabolisme du calcium et du phosphore -- Régulation hormonale -- Minéralisation osseuse -- Bon fonctionnement du système immunitaire -- Bonne division cellulaire
photo-section2-grand.png

Comment la vitamine opère-t-elle dans notre organisme ?

La vitamine D3 est synthétisée naturellement dans notre organisme à partir d'une réaction chimique qui se produit dans notre peau sous l'effet de la lumière du soleil. Plus précisément, sous l'action des ultraviolets B (UVB) du soleil, une molécule appelée 7-déhydrocholestérol, déjà présente dans notre peau, est convertie en vitamine D3. (Il est important de noter que la quantité de vitamine D3 produite dépend de plusieurs facteurs, tels que la saison, l'âge, la pigmentation de la peau et l'utilisation de crème solaire.) Une fois synthétisée dans la peau, la vitamine D3 est transportée vers le foie où elle subit une première étape de transformation, puis vers les reins où elle subit une seconde étape de transformation pour devenir la forme active de la vitamine D.
A l’inverse, la vitamine D2 est synthétisée naturellement par les végétaux sous l’influence des UV-B. Les sources les plus importantes de vitamine D2 pour les humains sont les champignons et les aliments fortifiés plutôt que les plantes. Lorsqu'elle est intégrée par notre organisme, la vitamine D2 est absorbée dans l'intestin grêle et transportée vers le foie, où elle est convertie en sa forme active.
Le calcitriol est la forme active de la vitamine D, il agit principalement en augmentant l'absorption de calcium dans l'intestin et en stimulant la libération de calcium et de phosphore des os. Plus spécifiquement, le calcitriol se lie à des récepteurs spécifiques dans les cellules intestinales, ce qui stimule la synthèse de transporteurs de calcium qui lui permettent d'être absorbé dans l'organisme. Le calcitriol stimule également l'activité des ostéoclastes, des cellules responsables de la résorption osseuse, ce qui libère du calcium et du phosphore dans le sang. De plus, le calcitriol joue également un rôle dans la régulation de la production de parathormone (PTH), une autre hormone impliquée dans la régulation du calcium et du phosphore.

Qui peut être plus à risque d’une carence en Vitamine D ?

D’après l’étude ESTEBAN de Santé Publique, réalisée en 2014, la carence en Vitamine D (définie par un taux inférieur à 10 ng/ml) concerne près de 7 % des adultes, 4 % des enfants et 13 % des adolescents. De plus, les résultats ont montré que près de 80% de la population avait un déficit en vitamine D avec un taux inférieur à la norme recommandée (30 ng/mL).

Dans les pays industrialisés, une déficience en vitamine D s’observe surtout chez les personnes souffrant de maladies chroniques de l’intestin, de cirrhose du foie et d’alcoolisme, ainsi que chez celles qui sont insuffisamment exposées à la lumière du soleil et celles qui ont une peau foncée. Les personnes âgées confinées à l’intérieur sont particulièrement concernées car la capacité de l’organisme à absorber ou à synthétiser la vitamine D sous l'effet du soleil diminue avec l’âge. Les personnes qui prennent des traitements destinés à réduire l'absorption intestinale des matières grasses, par exemple dans le cadre d'un traitement contre l'obésité ou le cholestérol, peuvent également être touchées, car la vitamine D est soluble dans les graisses. La vitamine D est également proposée comme stimulant des défenses immunitaires.

Il a été établi que l’alimentation, même équilibrée, et la lumière du soleil ne sont pas assez efficaces pour apporter suffisamment de vitamine D, en particulier chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Pour cette raison, les autorités sanitaires recommandent désormais la prescription de suppléments de vitamine D (entre 800 et 1000 UI par jour) chez les personnes de plus de 60 ans.

Comment se manifeste une carence en Vitamine-D ?

La carence en vitamine D provoque une déminéralisation des os : rachitisme chez les enfants et ostéomalacie chez les adultes. L’ostéomalacie augmente fortement le risque d’ostéoporose et de fractures.

De plus, une carence en vitamine D3 serait associée à un risque d'infections, dû à une baisse de l’efficacité du système immunitaire.

Principales conséquences d’une carence en vitamine D

  • Déminéralisation des os (rachitisme et ostéomalacie)
  • Ostéoporose
  • Risque de fracture
  • Baisse de l’immunité

Comment prévenir une carence en vitamine D ?

Plusieurs voies permettent de couvrir les besoins quotidiens en vitamine D :

L’EXPOSITION AU SOLEIL : en vous exposant au soleil 15 à 20 minutes en fin de matinée ou dans l’après-midi, vous assurez à votre organisme un apport journalier suffisant en vitamine D.

La CONSOMMATION D’ALIMENTS RICHES EN VITAMINE D comme :

  • Les poissons gras, tels que le hareng, les sardines, le saumon et le maquereau.
  • Certains champignons, tels que girolles, cèpes et morilles.
  • Les produits laitiers enrichis en vitamine D, le jaune d’œuf, le chocolat noir, les céréales enrichis en vitamine D, le beurre et les margarines, les abats (notamment le foie) et la viande (dans une moindre mesure).

Lorsque les rayons UVB se font rares (en hiver par exemple), il est envisageable de recourir aux COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES. Ils s'avèrent idéaux pour assurer la supplémentation en vitamine D.

Comment avoir un bon usage d’une supplémentation en vitamine D ?

La vitamine D est une substance liposoluble. Cela veut dire qu'elle est soluble dans les graisses de votre corps. Son absorption y est meilleure et elle peut y être stockée pour un usage ultérieur en cas de besoin. C'est la raison pour laquelle, nous vous recommandons d'en prendre uniquement au moment de vos repas.

Quelles sont les précautions à prendre en prenant de la vitamine D ?

Chez les nourrissons, plusieurs cas de surdosage ont été enregistrés suite à la prise de compléments alimentaires. Pour prévenir ces risques, cet apport doit uniquement se faire sur prescription d’un professionnel de santé.

Nous vous recommandons

Pilulier opti-fluide

VITAMINE D

Défenses naturelles

Ce produit apporte de la vitamine D d’origine naturelle sur support un huileux pour une assimilation optimale.

Voir le Produit
Sources bibliographiques
  • ANSES. Vitamine D: pourquoi et comment apporter un apport suffisant ?, 2022.
  • VIDAL. Complément alimentaire : vitamine D, 2023.
  • RecoMédicales. Vitamine D et supplémentation, 2022.
  • Esteban 2014-2016. Chapitre dosages biologiques des vitamines et minéraux : pas de déficit important ou de carence à grande échelle, 2019.
  • HAS. Utilité clinique du dosage de la vitamine D. Octobre 2013
  • Briot K, Audran M, Cortet B, Fardellone P, Marcelli C, Orcel P, et al. Vitamine D : effet osseux et extra osseux ; recommandations de bon usage. Presse Med 2009;38(1):43-54
  • Cavalier E, Souberbielle J-C. An update on the classical and non classical effects on vitamin D; evaluation of the patient's status. Médecine Nucléaire 2009;33:7-16.