NOUVEAUTE : Collagène & Vitamine C pour les articulations

  • picto telephoneCommandez par téléphone au 02 28 03 14 77
  • picto camion Livraison gratuite dès 70€ d'achat
Picto - Minéraux et oligo-éléments

MINÉRAUX ET OLIGO-ÉLÉMENTS

silicesilice

FONCTIONS PHYSIOLOGIQUES DU SILICIUM

Le silicium est le troisième oligo-élément le plus abondant dans le corps humain. Il joue un rôle essentiel dans la physiologie et dans le maintien des tissus conjonctifs tels que les os, les cartilages, les tendons et les ligaments.

- Le silicium et le collagène

Le collagène est une protéine structurale majeure des tissus conjonctifs. Il apporte résistance et élasticité à la peau, aux os, aux tendons et aux ligaments. Le silicium est important pour la synthèse optimale du collagène et pour activer les enzymes d’hydroxylation. En effet, la silice augmente l’expression des gènes codant pour les enzymes clés de la biosynthèse du collagène, telles que la prolyl hydroxylase et la lysyl hydroxylase [1]. La silice contribue aussi à la stabilisation de la structure triple hélice du collagène de type I, facilitant l’organisation et la maturation de la matrice organique.

En outre, la silice peut influencer l’activité de certains facteurs de transcription, comme TGF-β (transforming growth factor-beta), qui régule positivement la synthèse de collagène. De plus, le silicium peut se lier aux glycosaminoglycanes (GAGs) dans la matrice extracellulaire, améliorant la structure et la fonction des tissus conjonctifs [2].

- Initiation à la minéralisation

Le silicium, en association avec le collagène, favorise la précipitation des ions de calcium et de phosphate pour former des cristaux d’hydroxyapatite, le principal minéral composant l'os. Ces cristaux commencent à croître et à s'intégrer dans la matrice organique, initiant la minéralisation osseuse [3] Par conséquent, la silice (forme minérale de silicium) joue un rôle crucial dans la calcification précoce de la matrice osseuse en stabilisant et en organisant le collagène de type I. Elle fournit des sites de nucléation pour les minéraux et attire les ions de calcium et de phosphate nécessaires à la formation de l’hydroxyapatite.

L’ensemble de ce processus fait de la silice un élément crucial pour faciliter la minéralisation osseuse.

BIODISPONIBILITÉ ET ABSORPTION DE LA SILICE

L’absorption de la silice se déroule principalement dans l’intestin grêle. La forme soluble de silice comme l’acide orthosilicique (que l’on trouve dans la prêle), se dissocie facilement dans le milieu acide de l’estomac et passe dans l’intestin sous forme de monomère de silicium. Certains nutriments, comme la vitamine D et le calcium peuvent améliorer l’absorption de la silice. Cependant, un excès d’acide phytique dans les céréales et les légumineuses peut inhiber son absorption.

La forme de la silice influence fortement sa disponibilité :

● Silice organique : retrouvée dans les plantes comme la prêle, le bambou, l’ortie, cette forme est bien absorbée.

● Silice cristalline : présente dans les roches, le sable, la pierre, cette forme est moins biodisponible et peut être dangereuse si inhalée.

SOURCES ALIMENTAIRES DE LA SILICE

Le silicium organique est présent naturellement dans de nombreux aliments, notamment :

silicesilice

APPORTS ET BESOINS RECOMMANDÉS EN SILICIUM

L’apport journalier recommandé en silicium n’a pas été officiellement défini par les autorités françaises ou européennes.

Cependant, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), a évalué que la dose journalière admissible de silicium est de 12 mg/kg de poids corporel par jour pour un adulte de 60 kg. Cela correspond à environ 720 mg par jour.

CARENCE ET SURDOSAGE EN SILICIUM

Une carence en silicium est rarement détectée chez l’Homme. Elle peut être causée par une alimentation déséquilibrée ou une maladie gastro-intestinale telle que maladie de Crohn.

Un surdosage en silicium est également rare et sera accompagné de problèmes respiratoires, de lésions rénales et d’éruptions cutanées.

RECOMMANDATIONS D’USAGE ET INTERACTIONS

Une supplémentation en silice est déconseillée en cas de maladie cardiaque ou rénale oedémateuse. La silice est également déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 18 ans.

Il est recommandé aux personnes prenant un traitement médical de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

RETROUVEZ CET ACTIF DANS :

Références bibliographiques :
1. Arora M, Arora E. The Promise of Silicon: Bone Regeneration and Increased Bone Density. J. Arthrosc. Jt. Surg. 2017;4:103–105. doi: 10.1016/j.jajs.2017.10.003.
2. Reffitt D M, Ogston N, Jugdaohsingh R, Cheung H F J, Evans B J, Thompson R P H, Powell J J, Hampson G N. Orthosilicic Acid Stimulates Collagen Type 1 Synthesis and Osteoblastic Differentiation in Human Osteoblast-like Cells In Vitro. Bone. 2003. 32:127–135. doi: 10.1016/S8756-3282(02)00950-X.
3. Matsko N. B, Žnidaršič N, Letofsky-Papst I, Dittrich M, Grogger W, Strus J, & Hofer F. Silicon: The key element in early stages of biocalcification. Journal of structural biology. 2011. 174(1), 180–186. https://doi.org/10.1016/j.jsb.2010.09.025.