NOUVEAUTE : Collagène & Vitamine C pour les articulations

  • picto telephoneCommandez par téléphone au 02 28 03 14 77
  • picto camion Livraison gratuite dès 70€ d'achat
Picto - Vitamines

PLANTES ET CHAMPIGNONS

harpagophytumharpagophytum

REVUE SCIENTIFIQUE DE L’HARPAGOPHYTUM

Les principaux composés de la griffe de diable sont des glycosides iridoïdes, tels que l’harpagoside, l’harpagide, le procumboside et le procumbide, qui sont présents dans les tubercules de la plante.

- Harpagophytum et bien-être articulaire

In vitro, des extraits d’Harpagophytum ont montré une variété d’activités biologiques, notamment la capacité à supprimer la production de substances inflammatoires telles que les cytokines [1]. Des études récentes ont montré que l’harpagoside, un des principaux composés actifs de l’harpagophytum, peut inhiber la production d’interleukine-6 (IL-6) (une substance inflammatoire) à partir des chondrocytes primaires. Les chondrocytes sont les cellules responsables de la production et du maintien du cartilage, leur dysfonctionnement est une caractéristique clé de la dégradation du cartilage des articulations [2].

- Harpagophytum et aisance articulaire

Le TNF-α et l'interleukine-6 (IL-6) sont des cytokines pro-inflammatoires importantes. Cependant, leur production excessive peut provoquer une inflammation prolongée et des dégâts aux tissus. La PGE2, quant à elle, est une prostaglandine qui contribue à la douleur et à l'inflammation. Il a été montré que l’harpagoside inhibe la libération de substances inflammatoires telles que le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α), l’interleukine-6 (IL-6) et la prostaglandine E2 (PGE2) [3]. En inhibant les PGE2, le TNF-α et l'IL-6, l'harpagophytum aide à conserver une bonne mobilité articulaire et contribue à améliorer la qualité de vie.

- Harpagophytum et santé digestive

L’efficacité de l’harpagophytum pour soutenir la santé digestive peut être attribuée à sa capacité à moduler la motilité et les sécrétions gastro-intestinales. Les composés de l’harpagophytum (harapagoside, harpagide et le procumbide) se lient aux récepteurs gustatifs amers (T2R) en stimulant la libération d’enzymes digestives et de bile, tout en réduisant la production de cytokines pro-inflammatoires [4].

En somme, l’harpagophytum est une plante offrant des bienfaits en soutenant le confort articulaire et la santé digestive.

COMPOSITION DE L’HARPAGOPHYTUM

La composition de l'harpagophytum est très variable, en fonction du lieu et de la période de collecte et de la variation naturelle. L’harpagophytum est composé de 1 à 3 % d’iridoïdes dont 3,3 % d’harpagoside, 0,06 à 0,16 % d’harpagide, de procumboside et de procumbide. Il contient aussi des phytostérols, des triterpènes, des flavonoïdes, des vitamines B et C et des minéraux (calcium, phosphore, fer, cuivre, magnésium et potassium) [5].

DOSE JOURNALIÈRE RECOMMANDÉE DE L’HARPAGOPHYTUM

Selon les études cliniques, les doses typiques varient de 50 à 100 mg d’harpagoside ou 1200 à 2400 mg de poudre de racine séchée par jour. Pour une utilisation optimale et sécurisée de l’harpagophytum, il est recommandé de suivre les doses indiquées.

RECOMMANDATIONS D’USAGE ET INTERACTIONS

Comme l’harpagophytum semble favoriser la sécrétion de sucs gastriques, son utilisation est déconseillée aux personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien, d'ulcères gastriques et duodénaux ou de calculs biliaires.

Il est recommandé aux femmes enceintes et allaitantes et aux personnes prenant un traitement médical de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

harpagophytumharpagophytum

LES PROPRIÉTÉS DE L’HARPAGOPHYTUM

● Aide à renforcer le système locomoteur de l'organisme.

● Aide à maintenir la santé articulaire.

● Aide à maintenir des tendons flexibles et une bonne mobilité.

● Contribue au confort digestif.

RETROUVEZ CET ACTIF DANS :

Références bibliographiques :
1. Inaba K, Murata K, Naruto S, Matsuda H. Inhibitory effects of devil's claw (secondary root of Harpagophytum procumbens) extract and harpagoside on cytokine production in mouse macrophages. Journal of Natural Medicines. 2010. 64(2), 219–222. https://doi.org/10.1007/s11418-010-0395-8.
2. Haseeb A, Ansari M Y, Haqqi T M. Harpagoside suppresses IL-6 expression in primary human osteoarthritis chondrocytes. Journal of orthopaedic research : official publication of the Orthopaedic Research Society. 2017. 35(2), 311–320. https://doi.org/10.1002/jor.23262.
3. Menghini L, Recinella L et al,. Devil's claw (Harpagophytum procumbens) and chronic inflammatory diseases: A concise overview on preclinical and clinical data. 2019. Phytotherapy research : PTR, 33(9), 2152–2162. https://doi.org/10.1002/ptr.6395.
4. Mncwango N, Chen W, Vermaak I, Viljoen A M, Gericke N. Devil’s Claw—A review of the ethnobotany, phytochemistry and biological activity of Harpagophytum procumbens. Journal of Ethnopharmacology. 2012. 143(3), 755–771. doi:10.1016/j.jep.2012.08.013.
5. Brendler T. From Bush Medicine to Modern Phytopharmaceutical: A Bibliographic Review of Devil's Claw (Harpagophytum spp.). Pharmaceuticals (Basel). 2021 Jul. 27;14(8):726. doi: 10.3390/ph14080726. PMID: 34451822; PMCID: PMC8398729.